« Confiteor, par Claire Grenadine »